En tant que gardiens de chiens, il vous est peut-être déjà arrivé d’assister à une bagarre entre canidés, ou même que votre toutou d’amour y soit mêlé. Les réactions humaines sont alors souvent inappropriées, entre le stress que le bruit des grognements engendre, et la peur que quelque chose de grave arrive à notre ami canin. Dans cet article nous allons donc voir comment gérer une bagarre et séparer deux chiens qui se battent, grâce à 5 techniques. 

Sommaire

Gérer les bagarres et séparer des chiens
Comment gérer une bagarre et séparer deux chiens qui se battent. Image par TeeFarm de Pixabay

Dans quels cas deux chiens peuvent commencer à se battre

Gérer une bagarre entre chiens c’est avant tout comprendre de quoi elle part. Les agressivités envers congénères peuvent provenir de différents facteurs, que ce soit par manque de sociabilisation, par manque de vigilance de la part des gardiens humains lors d’une partie de jeux, ou parce qu’un certain déclencheur aura entraîné un certain type d’agressivité.

Ainsi, des chiens peuvent arriver à se battre : 

  • A la suite d’une dispute pour un jouet, un bâton, de la nourriture,

  • A la suite d’un jeu entre chiens, qui serait trop monté en excitation,

  • Lors d’une rencontre canine imprévue avec un chien réactif,

  • Lors de présentations entre chiens qui auraient été mal faites,

  • Quand une femelle protège ses petits,

  • Parce que le chien a peur et entre dans ses réflexes de défense (mauvaise sociabilisation, faible tolérance au contact, très grande zone de confort, mauvaise expérience,…)

  • Par agression de prédation ou de distancement, 

  • Etc… 

Il existe différents cas de figure quand 2 chiens sont impliqués dans une rixe : 

Deux jeunes chiens ou deux jeunes chiots se battent :

Nous en avons déjà parlé, les chiots apprennent depuis tout petits les codes canins, et le jeu fait partie intégrante de leur apprentissage. Par ces mimiques de bagarre, il participe à la construction du comportement du chien et sa gestion des auto-contrôles

Ainsi, il peut arriver de voir 2 chiots ou jeunes chiens se disputer. Comme pour tout jeu entre chiens, il faut savoir interrompre ses séquences en amont, afin que ça ne dégénère. 

Un chien adulte (mâle ou femelle) recadre un jeune chien ou un chiot :

Jusqu’à l’âge de 5 mois, les jeunes canidés ont un « permis chiots » grâce auquel les adultes vont facilement tolérer leurs extravagances. Au-delà de cet âge, ils pourraient commencer à se faire remettre à leur place. Cela fait partie de l’apprentissage des codes canins, et des règles de communication canine. Il ne s’agit pas de réelle bagarre, juste une petite échauffourée. 

Un mâle se fait recadrer par une femelle :

Concernant les « bagarres » entre mâle et femelle, elles sont plutôt rares, car même si le chien peut souvent se faire rabrouer par la chienne, il n’insistera pas, dans la grosse majorité des cas. 

Deux mâles se battent :

Souvent, nous pouvons entendre que les bagarres entre mâles sont les pires. Je ne suis pas forcément d’accord, car par expérience, j’ai plus constaté de dégâts physiques importants entre 2 femelles qu’entre 2 chiens mâles. 

Entendons-nous, il y a altercation de première rencontre, où les caractères s’affichent et où les mâles “roulent des mécaniques”. Et réelle bagarre de mise à mort, qui peut être engendrée par différents facteurs : mauvaise sociabilisation, méconnaissance des codes canins, troubles du comportement, agression de prédation, etc… 

Dans le premier cas, les mâles mis plusieurs fois en présence finissent en général par s’entendre. Dans le second cas, il sera inutile d’insister et bien préférable de ne jamais remettre les chiens en présence. 

Deux femelles se battent :

Pour les chiennes, si les présentations ont été mal faites et qu’elles se sont battues lors de leur première rencontre, il y a fort à parier qu’elles ne pourront jamais être remises en présence, car elles ne pourront jamais se tolérer. 

Ceci étant accentué lorsqu’il s’agit de femelles stérilisées, car comme nous l’avons vu dans l’article présentant les avantages et les inconvénients de la stérilisation, les hormones peuvent jouer un rôle dans leur réactivité. 

En effet, la baisse de la progestérone (hormone stéroïdienne à l’effet apaisant sécrétée par les cellules du corps jaune des ovaires) alliée à l’augmentation de la production de cortisone (sécrétée par la glande surrénale) peuvent induire une augmentation de la réactivité des femelles stérilisées. 

Vous l’aurez compris, la plupart du temps, les vraies grosses bagarres entre chiens sont celles entre adultes, soit entre 2 mâles, soit entre 2 femelles. Les autres cas étant souvent plus des “remises en place” que de réels combats, lors desquels le chien se retrouve dans un état bien particulier. 

Dans quels cas des chiens peuvent se battre
Des chiens peuvent en arriver à la bagarre pour de multiples raisons, dont des rencontres canines imprévues. Image par Ulrike Mai de Pixabay

Dans quel état se trouve un chien qui se bat

Avant tout, il est important de faire la différence entre : 

  • Des chiens qui jouent : ça peut paraître bête mais certains chiens jouent « fort » en grognant avec beaucoup de volume et en se pinçant sans s’attraper mutuellement. Ces 2 chiens se rencontrent et jouent au milieu des passants. 
  • Des chiens qui se chicanent : des petites disputes arrivent aussi entre chiens, ça ne dure pas longtemps, et il s’agit plus de d’un discours du style « arrête tu me saoules, arrêtes je te dis » que d’une réelle bagarre. Même si les chiens grognent à ce moment là. La patience de ce chien sable qui protège une chienne en chaleurs des assauts de 2 autres chiens est belle à voir. Voilà une autre vidéo, où 2 chiens se disputent un jouet, et où le chiot monte un peu trop en pression. Ce « jeu » aurait, pour moi, dû être stoppé plus tôt, dès que le plus jeune des chiens commence à secouer le jouet.
  • Des chiens qui se battent : ils peuvent grogner mais ce n’est pas forcément le cas, loin de là, car ils vont vraiment chercher à s’attraper au cou ou à la gorge, en se mordant profondément et en secouant. Tout comme dans les phases de prédation suivantes : morsure de préhension, secouement, morsure fatale. J’ai visionné plusieurs vidéos, certaines sont vraiment trop traumatisantes pour que je vous les partage ici. Voici donc une vidéo où des chiens errants se battent. Moins difficile à regarder que d’autres, mais cœurs sensibles s’abstenir tout de même de la visionner.  

Maintenant que cette précision est faite, et au vue des vidéos ci-dessus, nous comprenons aisément qu’un chien ne peut pas être dans le même état émotionnel et physique lors d’un petit accrochage que lors d’un réel combat. Car en effet, un chien pris dans une vraie bagarre sera en état de combat, car sa survie est en jeu.

Ainsi, il sera totalement focalisé sur son adversaire, et ne verra plus rien d’autre que lui, n’entendra plus rien autour de lui, ne sera plus à même d’écouter les commandes de son gardien. Son instinct de survie surpasse tout, et donc chacun des chiens se battra pour sa vie, jusqu’au bout. 

Il est donc très important de comprendre d’une part, la différence entre une simple dispute et une réelle bagarre, afin de stopper à temps la première, et d’agir dès les premières fractions de secondes pour la deuxièmeD’autre part, il faut bien garder en tête que les instincts primaires des chiens refont surface et que leurs vies respectives sont en jeu.

Dans l’idéal, il est donc primordial de savoir comment éviter que des rencontres canines dégénèrent, même si bien sûr, nous ne pouvons pas toujours tout contrôler. 

Attention, je ne dis surtout pas qu’il ne faut jamais mettre deux chiens en présence, et empêcher toutou de rencontrer ses congénères. Bien au contraire ! Plus notre compagnon canin sera sociabilisé correctement, en rencontrant des chiens d’âges et de races variés, stables et bien dans leur tête, plus il sera lui-même bien dans ses coussinets en rencontrant ses congénères. 

Chien qui se bat est centré sur sa survie et sur son adversaire
Un chien qui se bat est 100% focalisé sur son adversaire et sur sa propre survie. Image par pxfuel.com licence Creative Commons Zero - CC0

Comment éviter les bagarres entre chiens

Dans l’idée, nous préférerions donc ne jamais être confrontés à ce genre de situations, et ne jamais avoir à séparer deux chiens qui se battent. Alors, voyons comment il est possible d’éviter à notre ami canin de se retrouver mêlé à une bagarre avec des congénères : 

Imprégnation et Sociabilisation du chien :

Nous ne le dirons jamais assez ! Un chien bien imprégné et bien sociabilisé est un canidé bien dans ses pattes et dans sa tête, avec une parfaite connaissance des codes canins ! Il sait communiquer avec ses congénères, est capable d’avoir suffisamment de jugeote pour éviter une situation qu’il ne maîtriserait pas complètement.

Bien sûr nous ne sommes pas à l’abri de rencontrer un chien en liberté lors d’une promenade. L’anticipation sera de mise, soit de faire un détour s’il s’agit d’un chien de troupeau, soit de savoir décoder les codes canins du congénère arrivant en face. Il est peut être très cool après tout. Dans cet article vous retrouverez la manière idéale de présenter 2 chiens entre eux

Éducation canine :

De la même manière, un chien bien éduqué sera capable de maîtriser son envie d’aller voir un chien arrivant en face en promenade, car son gardien lui aura demandé le rappel. De plus, l’éducation permet au chien d’apprendre à se canaliser, et à rester concentré sur les demandes de son humain. 

Gestion des séquences de jeux :

L’humain observateur saura stopper un jeu entre chiens avant qu’il ne dégénère. Donc même au sein d’un groupe de canidés en pleine partie de jeu, il est important de savoir décoder les attitudes de tous les chiens en présence, et de demander à leurs gardiens respectifs de bien vouloir rappeler leurs animaux quand ils commencent à monter en pression.

Et ne vous laissez pas déstabiliser par les commentaires parfois désagréables du type « nan mais c’est bon ils JOUENT là ! On peut les laisser jouer quand même !! » Si vous constatez que les codes canins indiquent autre chose que du jeu, ne vous laissez pas faire. Il est de toute façon toujours bon d’interrompre une partie de jeu, pour laisser redescendre un peu les loulous, quitte à les autoriser à reprendre ensuite leur partie de rigolade. 

D’ailleurs, durant une partie de jeux entre chiens, il est préférable d’éviter tout jouet à lancer, corde à tirer, ou bâton, qui pourraient provoquer des disputes pouvant s’aggraver. 

Faire vivre UNIQUEMENT des expériences positives à son chien :

Plus un chien vivra de bonnes expériences, plus il sera serein à l’égard de ses congénères. Dans la mesure du possible, ne lui faites vivre que des expériences positives avec ses congénères, surtout les premiers mois de sa vie. 

Ainsi, au moindre doute, ne laisser pas votre chien jouer avec un autre si son gardien vous a répondu « ça dépend » à la question « il est cool votre chien ? ». Perso c’est niet, je préfère trouver un autre chien pour jouer avec le mien, sans risque qu’il vive une mauvaise expérience de rencontre et soit tendu à chaque fois qu’il va rencontrer un nouveau chien. 

Prendre les devants avec un chien réactif :

Si votre chien a vécu de mauvaises expériences par le passé, et que vous le savez réactif ou sensible à la présence d’autres chiens, apprenez-lui le port de la muselière. Cela lui permettra de faire des rencontres canines (l’un de ses besoins fondamentaux rappelons-le), qui auront pour but de l’apaiser progressivement. Ceci bien sûr grâce à l’aide d’un éducateur canin en positif, et d’une grande longe détendue qui lui permettra d’avoir plus de liberté de mouvements. 

Avec un chien réactif, le plus difficile à gérer ce sont nos propres émotions. Et quand notre ami canin a déjà fait de mauvaises rencontres, pas facile d’être serein. L’éducateur canin est là pour aider le gardien humain à dépasser ses craintes, en lui montrant les bons comportements à avoir, et permettra au chien de sortir de ses schémas en lui montrant d’autres expériences. 

Types d'agression chez le chien
L'importance de la sociabilisation du chien. Image par Lindasay de Pixabay

Bagarre entre chiens : ce qu'il ne faut pas faire

Quand nous assistons à une bagarre entre chiens, nous n’avons que quelques secondes, voire fractions de secondes pour réagir. Certains réflexes étant plus forts que d’autres, nous n’avons pas forcément toujours les bonnes réactions, et gérer une bagarre entre chiens devient alors impossible. 

Ainsi, il est important d’éviter à tout prix de : 

  • Mettre les mains ou soi-même au milieu des chiens : sauf si vous tenez absolument à avoir une nouvelle cicatrice, car vous risquez fortement une morsure redirigée. Les chiens ne feront pas la différence entre une main ou un bras humain et l’autre chien. 
  • Attraper le ou les chiens par le collier (ou la peau du cou) et tirer en arrière : cela ne fera que renforcer la tension entre les chiens et la pression de leurs mâchoires
  • Crier/hurler : car cela renforce l’excitation des chiens
  • Paniquer : les chiens sentiront le stress ambiant et continueront de plus belle à se battre. Et qui dit panique dit souvent cris stridents. A éviter donc, comme vu ci-dessus. 
  • Taper les chiens : si vous souhaitez exciter les chiens encore plus c’est la meilleure solution. Mais ce n’est évidement pas ce qu’on cherche à obtenir dans ces cas là.

Gérer une bagarre entre chiens : la bonne attitude à adopter

Ok, c’est bien joli tout ça mais alors comment réagir en cas de bagarres entre chiens ? En effet, notre comportement et la maîtrise de nos émotions seront décisifs sur le déroulement de la bagarre, et sur ses conséquences. 

Voici la bonne attitude à avoir en cas de bagarre entre chiens : 

Rester calme :

Facile à dire et moins à faire. Pourtant, agir dans le calme reste la meilleure solution, car cela permet à la fois de ne pas exciter les chiens davantage, tout en gardant la tête froide pour pouvoir agir vite et de la manière la plus efficace possible. 

Rester calme, cela signifie aussi qu’il vaut mieux ne pas crierHormis si vous avez une grosse autorité en général, auquel cas il se peut qu’une grosse voix grave suffise à faire stopper la bagarre. 

Pour cela il faudra être suffisamment convaincant pour que ça marche sur les 2 chiens, surtout quand l’un des deux n’est pas le vôtre. D’autre part, cela doit intervenir dès la première seconde, avant même que la rixe entre les 2 canidés ne dégénère vraiment. Et comme cela peut aller très, très vite… 

Observer la situation :

Connaître les codes canins, ainsi que le caractère de son chien, sont deux atouts indispensables pour être capable de bien juger la situation

Attention, OBSERVER ne veut pas dire LAISSER LES CHIENS SE BATTRE. Cette observation doit prendre 1 ou 2 secondes maximum, avant de réagir. D’où l’importance de parfaitement connaître son chien et les codes de communication canine.

Cela permettra de savoir ce qu’il convient de faire, et choisir entre :  

  • S’éloigner : selon la bagarre (qui peut être plus ou moins virulente), il se peut que le simple fait de partir rapidement (voir en courant) à l’opposé des chiens, suffise à ce que chaque chien rejoigne son gardien. Cela marchera si les chiens ne se sont pas déjà attrapés fermement l’un l’autre. Si c’est le cas, la bagarre est déjà trop engagée.
  • Séparer les chiens : nous allons voir plus loin comment procéder. 

Communiquer avec le gardien de l'autre chien

Tout en observant les chiens et en jaugeant la situation, il est essentiel de communiquer avec l’autre gardien humain. Il sera impératif d’agir de concert et de manière identique pour séparer les chiens. 

Si la personne est prise de panique et hurle sans pouvoir s’arrêter, demandez lui de s’éloigner et agissez avec une tierce personne si possible. Sinon, elle devra reprendre son calme et écouter vos instructions pour parvenir à séparer les chiens. 

Réagir en cas de bagarre de chiens
Lors de bagarre entre chiens, le calme de l'humain est essentiel pour ne pas envenimer la situation. Image par Ulrike Mai de Pixabay

Comment séparer deux chiens qui se battent : 5 techniques

A présent parlons des techniques pour séparer 2 chiens qui se battent vraiment. Pourquoi “vraiment” ? Parce qu’il est important de comprendre que dans la plupart des cas, les chiens vont “s’expliquer”, voire “s’engueuler” fortement, mais ça s’arrêtera là. 

Cela sera extrêmement bruyant, avec les dents qui claquent de part et d’autre des chiens, en général de chaque côté de la tête, sans réellement s’attraper ni se mordre pour se maîtriser l’un l’autre. 

Les blessures sont rares, et proviennent de crocs qui dérapent, souvent sur le bout des oreilles. Le moment est impressionnant, mais les chiens communiquent, certes de manière virulente, et cela peut être un moment fortement stressant pour les gardiens. 

MAIS, cela n’est pas considéré comme une réelle bagarre, durant laquelle les chiens vont lutter pour leur survie

Donc, si vous constatez que la rencontre se passe mal, et que les chiens sont extrêmement agressifs entre eux, s’attrapent fermement sans lâcher leur prise, cherchent à se secouer, essayent de se plaquer au sol, pas le temps de réfléchir, il faut agir rapidement, dans l’instant. 

Plus l’action humaine intervient tôt, plus elle a des chances de réussir. Vous devez donc être capables de voir dans la seconde si les chiens s’embrouillent sans réel danger, ou s’ils sont lancés dans une guerre sans merci. 

MISE EN GARDE

Les techniques indiquées ci-après pour séparer deux chiens qui se battent concernent donc un affrontement où la vie des chiens est en danger. ATTENTION ! Elles ne sont pas à mettre entre toutes les mains ! Si vous les utilisez, vous devez être conscients des risques de morsures redirigées, être maître de vous-même et de vos émotions, et de parfaitement connaître votre chien et les codes de communication canine.

Ces techniques ont chacune leurs limites, et malheureusement, il ne sera pas toujours possible de séparer des chiens, en particulier si la bagarre est très avancée. Comme nous l’avons vu, un chien qui se bat n’entend plus son gardien et ne voit plus autour de lui, car il est focalisé sur sa survie, et donc sur la non-survie de son adversaire

Pour chacune de ces techniques, il est important : 

  • Que l’autre gardien agisse de la même manière,
  • Que les chiens, une fois « décrochés » l’un de l’autre, soient rapidement éloignés l’un de l’autre, et rattachés par leurs gardiens respectifs, sans quoi ils repartiraient immédiatement l’un sur l’autre.
  • Que les humains soient conscients que parfois une prise de catch ou un plaquage au sol digne d’un rugbyman sera peut-être nécessaire pour parvenir à stopper les chiens et les empêcher de revenir l’un vers l’autre… 

1. Technique du seau d'eau froide

Méthode très efficace, qui nécessite cependant d’avoir accès à cette ressource. Un seau d’eau froide jeté sur eux calme très vite les ardeurs des 2 chiens. Il faudra s’en saisir ensuite rapidement pour les éloigner. 

En ville ou à la campagne, un magasin ou un voisin pourrait vous prêter main forte, n’hésitez pas à demander autour de vous rapidement. 

2. Technique du bruit fort

Certains outils existent, à n’utiliser que dans ce genre de cas, où la vie du chien est en danger. Les outils présentés ne sont pas des outils d’éducation, mais des outils dont l’usage doit être dédiés à ce genre de situations très délicates.

Cette technique nécessite que la bagarre soit prise à temps, car un bruit même très fort et inhabituel ne perturbera pas des chiens déjà bien lancés dans une lutte sans merci. 

Voici des objets qui peuvent aider, que l’on peut trouver sur place, en fonction du lieu de la rixe : 

  • Casseroles jetées au sol l’une contre l’autre si vous êtes chez vous,
  • Couvercle de gros container à poubelle fermés très violemment,
  • Pierres tapées fort l’une contre l’autre à proximité des chiens,
  • etc… En fonction du lieu où la bagarre a lieu, il faudra faire marcher son imagination pour faire le bruit le plus fort et le plus inhabituel possible.  

Voici à présent des objets que l’on peut avoir sur soi si notre chien est réactif, ou si nous craignons une mauvaise rencontre (souvent parce que nous avons déjà vécu la situation) : 

3. Technique du parapluie

La technique du bruit fort est en général très efficace, mais si nous n’avons rien sous la main pour cela, et que nous avons un parapluie, l’effet de surprise peut aussi être efficace. Ouvrez le parapluie et fermez-le plusieurs fois au plus près possible des chiens pour les distraire, les gêner, et les effrayer. 

4. Technique des pattes postérieures

Comme pour toutes les autres techniques, il est important que l’autre humain agisse de même pour son chien, et c’est encore plus vrai pour cette technique. 

Chacun derrière son chien, saisissez les pattes postérieures de votre chien au niveau des jarrets et soulevez vers le haut pour faire décoller les pattes du sol, puis faites faire un mouvement rotatif au bassin du chien pour le déséquilibrer.

Puis éloignez rapidement les chiens en reculant vivement sans lâcher les postérieurs, et rattachez votre chien au plus vite afin qu’il ne retourne pas sur son adversaire. 

ATTENTION : avec cette technique, certains chiens peuvent ne pas lâcher leur prise !! Cela peut donner lieu à de gros dégâts de morsures par arrachement.

Souvent citée, elle a le mérite de fonctionner dans la plupart des cas, mais si les chiens sont déjà trop engagés dans la bagarre, ils ne lâcheront pas. Attention également aux morsures redirigées en saisissant les postérieurs ! 

Concernant la rotation du bassin pour déséquilibrer les chiens, il est peu probable qu’elle entraîne un problème ostéopathique, les muscles des chiens étant tellement tendus que le risque de blessure de ce type est faible. Néanmoins, suite à une bagarre, un contrôle ostéopathique est conseillé

Cette technique peut, dans la mesure du possible et pour encore plus d’efficacité, être couplée à la technique suivante : 

5. Technique de l'aveuglement

Vous avez un manteau d’hiver, un pull, une grosse couverture dans
le coffre de la voiture (avec la voiture à proximité) ? Jetez-les sur les
chiens pour les aveugler. Cela peut les faire lâcher leur prise, et ainsi
permettre à chaque gardien de récupérer son chien en le saisissant et l’éloignant. 

Deux techniques à ne pas mettre entre toutes les mains

Voici 2 techniques supplémentaires, réservées à ceux qui ont des super bons réflexes, et à n’utiliser QUE si les autres techniques n’ont pas fonctionné auparavant.  

MISE EN GARDE

ATTENTION ! Les deux techniques présentées ci-dessous sont extrêmement risquées pour l’humain

Elles sont n’a n’utiliser qu’en DERNIER RECOURS. Si vous décidez de les utiliser, soyez conscients des forts risques de morsures redirigées que vous prenez. 

Chacun est responsable de son animal, mais également de ses propres décisions. 

  • Saisir le grasset : le grasset est le bout de peau fine en haut de la cuisse du chien. Cette partie est très sensible, donc en cas de bagarre, il est possible de tirer fermement d’un coup sec ce bout de peau et de retirer im-mé-dia-te-ment sa main car le chien va se retourner pour mordre, car c’est très très douloureux. Il faudra en suite attraper le chien pour l’éloigner de son adversaire. Attention : l’autre gardien devra en faire de même ! 
  • Mordre le bout de l’oreille : si l’un des chiens est au sol, près à succomber à la morsure de l’autre qui ne relâche pas sa prise, il est possible de tenter de mordre fermement le bout de l’oreille du chien qui a le dessus, en retirant immédiatement le visage car il va se retourner pour mordre l’objet de sa douleur. Puis de séparer le plus rapidement possible les chiens. 

Vous l’aurez compris, le risque de morsures est grand avec ces deux dernières techniques. Il n’est pas nul avec les autres techniques, car il est toujours délicat de séparer deux chiens qui se battent, engagés dans un combat à mort. Les gardiens doivent donc être conscients de ce à quoi ils s’exposent, et lucides sur le fait qu’il ne sera pas toujours possible de séparer les canidés

La prévention, l’éducation, la sociabilisation et la connaissance du comportement canin et de ses codes sont donc primordiales pour pouvoir éviter au plus possible ce genre de conflits. 

5 techniques pour séparer deux chiens qui se battent
Séparer des chiens qui se battent est toujours impressionnant et expose au risque de morsure redirigée. Image par Alexas_Fotos de Pixabay

Comment réagir après la bagarre

Avec l’autre gardien, vous avez réussi à séparer les deux chiens : éloignez vous l’un de l’autre rapidement, afin que les deux canidés ne puissent plus se voir

NE RASSUREZ PAS VOTRE CHIEN car cela ne ferait que lui donner raison de s’être battu. Attendez qu’il se calme et redescende en pression. Faites de même au passage… Une fois toutou calmé, continuez la promenade plus loin en félicitant le chien d’une voix calme. Ici, nous félicitons le retour au calme du chien, et non les événements précédents.

Si le chien est blessé, tout en l’éloignant de son adversairedédramatisez la situation avec la technique du Youpi indiquée dans cet article.

Le lendemain, revenez à l’endroit de la bagarre, pour promener votre chien à nouveau mais dans de meilleures circonstances, afin qu’il ne garde pas ce lieu en mémoire, le voit négativement et soit tendu à chaque fois que vous vous y rendrez. 

Pour cela, faites-lui faire des exercices d’éducation faciles, qu’il connait bien, en le félicitant avec ses « bonbons » favoris (friandises, caresses, jouet…) et en jouant avec lui. 

Comme vous pouvez le constater, en cas de vraies grosses bagarres entre chiens, l’idéal est d’agir vite, dans le calme, et surtout de ne pas relâcher les chiens lorsqu’ils ont été enfin séparés. 

L’idéal étant bien sûr de pouvoir éviter les bagarres, que cela soit grâce à la bonne sociabilisation préalable, l’éducation, ou l’aide d’un éducateur canin en positif. En effet, en fonction de notre animal, nous pouvons être habitués à le voir un peu réactif envers ses congénères, par rapport à son vécu et ses expériences, ce qui impliquera une vigilance et un travail en amont. Ceci afin d’apaiser sa réactivité et lui permettre de côtoyer ses congénères, ce qui, rappelons-le une nouvelle fois, est essentiel à son bien-être physique et psychique. 

Avez-vous déjà assisté à des bagarres canines, ou votre chien s’est-il fait prendre dans une bagarre ? Cet article vous aide t-il à savoir comment réagir si cela se reproduit ? Racontez-nous en commentaires. 

Suivez-nous sur les réseaux :

The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dclickbnb.com, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

  1. BOQUET

    tres bon sujet mais dans l’absolu, en cas de force majeure, je me demande si le fait d’avoir sur soi une petite bombe lacrymogène ne serait pas la solution. Bien sur que ce n’est l’ideal pour aucun des chiens mais c’est peut etre le seul moyen pour que cela ne se finisse pas par la mort de l’un des deux. Qu’en pensez vous car dans ce cas pour l’avoir vécu, on est tres démuni face à une bagarre virulente.

    1. Maorie_D'ClickBnb

      Bonjour, en effet la bombe lacrymogène ou bombe au poivre peut être risquée pour les yeux des chiens (ou pour l’humain si celui ci se trompe de sens lors de la pulvérisation, ce qui, dans la panique, est une probabilité). Les solutions proposées dans l’article sont des techniques “immédiates”, réalisables dans l’instant sans matériel particulier, hormis bien sûr pour les objets spécifiques cités (sifflet, corne de brume, bombe à air), conseillés pour les personnes ayant déjà vécu de mauvaises expériences ou ayant un chien réactif. Ces outils sont sans risque pour l’humain comme pour l’animal. Libre à chacun de choisir l’objet qui lui paraît le plus approprié, mais ceux présentés ici devraient être suffisant pour séparer les chiens, si la bagarre a été prise à temps (ce qui est généralement le cas puisque les gardiens sont en principe près de leurs chiens, ou l’un d’eux en tout cas). L’essentiel étant de ne pas céder à la panique dans ce genre de situation, et de bien lire et interpréter les codes de communication canine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.