La prédation se divise en séquences comportementales, composées de chaînons qu’on appelle «patrons moteurs». Quand un animal présente des comportements de prédation, il faut vivre avec. C’est ancré dans le cerveau, et ne se désactive pas. On apprend donc à gérer les phases de la prédation et à stopper toutou au bon moment, en ajoutant un commandement pour recentrer notre compagnon canin sur nous. Mais pourquoi un canidé présente t-il un instinct de chasse tandis qu’un autre non ? Voici des explications pour comprendre la prédation du chien. 

Prédation chien
Comprendre la prédation du chien. Image par Katrin B. de Pixabay

Les différences génétiques

Comme nous l’avons vu dans l’article gérer les séquences de jeux entre chiens, les séquences de prédation sont : fixation et orientation du corps, course poursuite, morsure de préhension, secouement, morsure fatale, dissection, ingestion. 

La prédation peut s’exprimer chez tous les chiens. En tout cas, une ou plusieurs des phases de la prédation peuvent s’exprimer chez tous les chiens, sans forcément aller jusqu’au bout de toutes ces phases. Mais, la prédation entraîne de toute façon potentiellement la morsure. 

Exemple : un chien s’entend bien avec les chats de la maison, mais s’il en croise un qui se met à courir, il va lui courir après, et l’attraper si le chat ne s’arrête pas avant. Si le chat s’arrête, il y a de fortes chances que le chien s’arrête également. 

Les différences de prédation selon les races de chiens de travail :

  • Le Border Collie : chien de troupeau travaillant avec des brebis ou des chèvres, il est entraîné pour stopper son comportement de prédation afin de ne pas aller jusqu’à la morsure de préhension. L’ordre “couché” intervient donc au cours de la course poursuite, afin de stopper la chaîne de prédation. Le comportement du chien sera donc : fixation, course poursuite, “couché !”
  • Le Bouvier Australien : chien de troupeau travaillant le plus souvent avec des vaches, animaux moins fragiles que les chèvres ou brebis. La morsure de préhension peut être nécessaire pour faire bouger ce type de bétail. Le comportement du chien sera donc : fixation, course poursuite, morsure de préhension. 
  • Le Montagne des Pyrénées : chien de troupeau ayant pour mission de défendre ses bêtes (moutons en général) des grands prédateurs comme le loup par exemple. En cas de danger, le comportement du chien sra donc : fixation, course poursuite, morsure de préhension, secouement, morsure fatale. 

La période d'imprégnation du chiot :

La période d’imprégnation du chiot se situe entre sa 3ème semaine de vie et la 16ème semaine de vie, soit 4 mois environ. C’est la période où il va emmagasiner le plus d’éléments différents, se sociabiliser et mémoriser de nouveaux sons, odeurs, situations, événements et personnes. 

C’est une période très importante chez le chiot, ou l’éleveur, comme le gardien humain qui prendra le relais, devront présenter au chiot un maximum de nouvelles situations.

La période de développement du chiot :

  • Période néonatalede la naissance jusqu’à 14 jours : le chiot naît sourd et aveugle, il est dépendant de sa mère, pour la nutrition et pour les besoins. L’éleveur doit commencer tranquillement à passer des CD de sons et faire de la désensibilisation au toucher. 
  • Période de transition : de 15 jours à 21 jours, les yeux et les oreilles s’ouvrent : l’éleveur a plus de travail à effectuer pour habituer le chiot aux différents sons et aux différentes manipulations. 
  • Période de sociabilisation : de 21 jours (3 semaines) jusqu’à 3 ou 4 mois selon les individus. C’est de cette période dont on parlera maintenant.

Le déclenchement de l'instinct de prédation

L’instinct de prédation est déclenché par un commutateur, un “interrupteur”, qui va s’allumer plus ou moins tôt chez le chien, en fonction des races. Il peut s’allumer soit pendant la période d’imprégnation, soit après. C’est ce qui va faire toute la différence. 

Selon les races, le déclenchement de la prédation se fera à : 

  • 3 mois pour les Jack Russell. 
  • 3 mois pour les Border Collie. 
  • 6 mois pour les Bouvier Bernois. 
  • 6 mois pour les Montagnes de Pyrénées. 
Prédation chien selon l'âge
Le déclencheur de la prédation arrive à un âge différent selon les races. Image par Herbert Aust de Pixabay

Le rôle de l'éleveur dans le déclenchement de la prédation

Comme nous venons de le voir, le déclenchement de la prédation est donc génétique. L’interrupteur “prédation” s’enclenche soit durant la période d’imprégnation, soit après. En revanche, c’est l’environnement qui va faire s’exprimer ou non les comportements de prédation. 

Il est donc très important de bien choisir son éleveur : chez les races qui déclenchent l’instinct de prédation durant la période d’imprégnation (Jack Russel, Border Collie par exemple), l’éleveur devra beaucoup sociabiliser ses chiots et ne pas jouer avec eux à des jeux du type tirer sur la corde, courir après une balle, ni les laisser se courir après trop longtemps, et les faire jouer avec des adultes régulateurs de gros gabarit qui ne les laisseront jamais obtenir les «bonbons» que peuvent être la morsure et la course poursuite. Ensuite le gardien humain qui adoptera le chiot devra prendre le relais de façon adéquate en tant que référent du chiot. 

Choisir un chiot sans prédation : 

  • En fonction de sa race : si vous ne souhaitez pas un chien avec de la prédation, évitez de choisir un chien de Berger ou de troupeau. 
  • En fonction de la génétique : si vous souhaitez éviter la prédation, ne choisissez pas un chiot de lignée de chiens de police, chiens de chasse, ou chiens d’agility par exemple. 
prédation chien l'importance de l'éleveur
Le rôle de l'éleveur dans le déclenchement de la prédation. Image par skeeze de Pixabay

Connaître les différentes motivations pour comprendre la prédation du chien

Comme nous l’avons vu dans de précédents articles, il n’y a pas d’apprentissage sans émotionsLe cerveau entre dans une phase d’apprentissage s’il veut éviter quelque chose, ou recevoir quelque chose. Sans cette motivation de l’un ou de l’autre, il n’y a pas d’apprentissage. On parle de “motivation à recevoir” ou de “motivation à éviter”. 

La motivation à recevoir peut être intrinsèque ou extrinsèque :

  • Extrinsèque : la motivation vient de l’extérieur

    • le chien reçoit un biscuit. 

    • le chien qui saute obtient de l’attention. 

    • les joueurs de hockey, ou autres sportifs débutants jouent pour le plaisir, la motivation vient de l’extérieur, du jeu en lui même. 

  • Intrinsèque : la motivation vient de l’intérieur

    • la prédation déclenche une hormone de bien-être, donc la motivation est intrinsèque. 

    • le chien qui a sauté plusieurs fois sur les gens sait qu’il va avoir des caresses et de l’attention donc sa motivation est devenue intrinsèque (ou encore il aboie de plus en plus fort jusqu’à ce qu’on lui prête attention, même en criant). 

    • les mêmes joueurs de hockey ou autres sportifs qui sont passés pro avec de gros salaires, perdent leur envie de jouer, cela ne leur procure plus le même plaisir puisque la motivation est devenue intrinsèque : l’argent. 

Pour que les comportements deviennent auto-satisfaisants, il faut donc que la motivation vienne de l’intérieure, qu’elle soit intrinsèque. Il est donc important de comprendre quelle motivation agit sur le chien (intrinsèque ou extrinsèque), afin de pouvoir modifier les comportements qui ne nous conviennent pas.

Exemple d’un chien qui aboie quand quelqu’un sonne à la porte d’entrée : au départ sa motivation est extrinsèque, car un bruit et l’arrivée des gens déclenchent ses aboiements (la motivation vient de l’extérieur). Puis, à force de répétitions, cela lui déclenche du plaisir, sa motivation devient intrinsèque, pour plusieurs raisons : 

  • Soit parce que recevoir de la visite, des caresses, de l’attention, fait plaisir au chien. 
  • Soit parce que le chien a peur des gens et ses aboiements le rassurent, en déclenchant une hormone de bien-être. Dans cet exemple il est nécessaire de trouver un contre-conditionnement pour que le chien trouve une motivation intrinsèque à cesser ses aboiements. 

La motivation de prédation chez le chien

La prédation chez le chien peut s’exprimer de différentes façon : courir après un animal, chat, poules, lapin, ou courir après une voiture, un vélo, un joggeur…

Exemple : Un Jack Russell court après toutes les voitures : au départ, sa motivation est extrinsèque : il voit quelque chose en mouvement et cela déclenche son instinct de prédation, qu’il a emmagasiné et surtout expérimenté depuis l’âge de 3 mois avec ses frères et sœurs : il court après la voiture.

Puis, sa motivation devient intrinsèque, car cela lui apporte du plaisir de courir après la voiture : d’une part, la poursuite en elle même, voir mordre les pneus si la voiture ralentit, et d’autre part l’attention de ses maîtres qui s’occupent de lui puisqu’ils lui crient de revenir et s’affolent. 

Comprendre la prédation du chien commence donc par comprendre la motivation qui la déclenche, et ce qu’elle apporte au chien. Ceci afin de proposer au chien une autre récompense, encore plus intéressante que le plaisir de la course poursuite par exemple. 

Border Collie : utilisation de la prédation et de la motivation intrinsèque

BUT : que le Border Collie rassemble et rapporte le troupeau. 

Déclencheur de la prédation : s’allume à 3 mois. 

Avant ses 3 mois, le Berger ne lui montre pas de moutons, mais travaille les 3 premières phases de sa prédation (orientation, fixation du regard, poursuite) avec des oies, des poules… Le Berger entraîne le «Couché» grâce à une motivation extrinsèque, par exemple la friandise, pour faire stopper le chien avant la morsure, donc pendant la poursuite. Il casse donc la chaîne de comportements de prédation en demandant le «Couché» de façon à ce que le chien n’aille jamais à la morsure et n’ait donc pas ce «bonbon» là. 

A 5 mois, alors que sa période d’imprégnation est terminée, le Berger met le chien en présence avec des moutons. Il n’en a jamais vu, ne sait pas ce que c’est (car sa période de sociabilisation est terminée), donc il va les fixer. Les jeunes Brebis (réactives donc) sont dans un enclos rond fermé et sécurisé.

Le Berger va l’entraîner à faire le «Couché» autour de l’enclos. On aura donc toujours les 3 premières phases de la prédation : orientation, fixation du regard, poursuite puis «Couché». Comme il peut recommencer cela, la motivation de notre Border Collie devient intrinsèque. 

Donc, ce comportement de regard / course poursuite /couché devient auto-satisfaisant 

Montagne des Pyrénées : utilisation de la prédation et de la motivation intrinsèque

BUT : que le Montagne garde le troupeau des intrusions extérieures.

Déclencheur de la prédation : s’allume à 6 mois. 

Dès le sevrage, le Berger fait vivre le chien avec les moutons : il continue ainsi sa période d’imprégnation et de sociabilisation avec les moutons, et avec le Berger. Et seulement avec eux. 

A 6 mois, lorsque son déclencheur de prédation s’allume, il va donc faire de la prédation sur tout le reste : promeneurs, chiens, vélos, loups, etc…

Pour éviter qu’il entre en phase de prédation, il est donc nécessaire de lui présenter avant ses 6 mois, dans la Bergerie, des promeneurs, vélos, etc… Mais ce n’est pas toujours le cas donc attention à ne pas traverser les troupeaux ou entrer dans des terrains clôturés lors de vos randonnées !

chien prédation et motivations
Les différentes motivations du chien à la prédation. Image par Katrin B. de Pixabay

Dans l’article suivant nous voyons comment gérer la prédation de son chien

Le vôtre présente t-il certaines phases de la prédation ? Racontez-nous en commentaires. 😉

Suivez-nous sur les réseaux :

The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dclickbnb.com, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

  1. Chien et clicker : la commande "Fixe" | D'ClickBnb

    […] connecté à son gardien. Comme nous l’avons vu, la motivation d’un chien peut être extrinsèque ou intrinsèque. Le but de la commande « Fixe » est qu’elle devienne intrinsèque, afin qu’elle […]

  2. Chien et 5 Sens : les comprendre pour bien communiquer | D'ClickBnb

    […] Phases de prédation : une chaîne de prédation se décompose en 7 phases : fixation et orientation du corps /course poursuite / morsure de préhension / secouement / morsure fatale / dissection / ingestion. Les connaître permet de détecter si un chien présente de la prédation à plus ou moins haute dose, et de « casser » cette chaîne de prédation avant la course poursuite pour prévenir les risques.  […]

  3. Agressivité Chez le Chien : les Différents Déclencheurs | D'ClickBnb

    […] plus d’informations dans l’article comprendre la prédation du chien et l’article gérer la prédation de son […]

  4. Comment Apprendre le Clicker à son Chien : clicker training | D'ClickBnb

    […] chien. Notre but : que ce son si particulier signifie pour lui quelque chose de positif. Et que sa motivation à recevoir soit intrinsèque, qu’elle vienne de […]

  5. Comment Gérer le Comportement de Prédation chez le Chien | D'ClickBnb

    […] un précédent article nous avons vu de quoi provenait le comportement de prédation chez le chien. Voyons à présent comment gérer la prédation de son […]

  6. Chiot : Importance de l'Imprégnation et Sociabilisation | D'ClickBnb

    […] Il est donc important non seulement de bien choisir l’élevage ou le lieu d’adoption, mais aussi de mettre le chiot en présence d’autres espèces animales, hommes, femmes, bébés, enfants, autres races de chiens, chats, chevaux, vaches, poules, etc… afin qu’il les considère comme des espèces « amies » et éviter qu’il en ait peur ou ne les prenne pour proies.  […]

  7. Sociabilisation : Chien Juvénile et Chien en Puberté | D'ClickBnb

    […] Jouer sans tirer : il est très important d’éviter les jeux de traction afin de ne pas favoriser le comportement de prédation,  […]

  8. Peur des Chiens : Comment Réagir Quand on est Cynophobe | D'ClickBnb

    […] les signaux d’apaisement, les phases de prédation (et savoir les stopper à temps), les réflexes de défense du chien (et ce qui en […]

  9. Jeux entre Chiens : Repérer les Comportements et les Gérer | D'ClickBnb

    […] du chien et de son vécu, l’apprentissage du jeu pourra avoir été très différent. Les phases de prédation peuvent être plus ou moins développées et expérimentées par le […]

  10. Comment Séparer Deux Chiens qui se Battent : 5 Techniques | D'ClickBnb

    […] au cou ou à la gorge, en se mordant profondément et en secouant. Tout comme dans les phases de prédation suivantes : morsure de préhension, secouement, morsure fatale. J’ai visionné plusieurs vidéos, […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.