Le clicker, c’est un petit boîtier plastique avec une languette métallique qui produit un son unique,  et surtout, toujours identique. Il a été prouvé que ce son va directement s’imprimer dans la partie du cerveau de la mémoire la plus solide. Et comme nous l’avons vu, pour tous les mammifères, le cerveau fonctionne de la même façon en ce qui concerne l’apprentissage. D’ailleurs le clicker, c’est aussi une philosophie ! En effet, il s’agit là de récompenser les bons comportements, et d’ignorer les mauvais. En éducation positive, nous pensons positif, donc nous renforçons positivement. Quels sont les bénéfices sur le chien et les techniques d’utilisation du clicker ? 

chien éduqué au clicker
Entraîner son chien grâce au clicker. Image par Michael Bußmann de Pixabay

Penser "clicker" en éducation canine

En apprentissage, il existe deux types de conditionnement. Le conditionnement opérant et le conditionnement classique. 

Conditionnement opérant : 

La technique du clicker est essentiellement fondée sur le conditionnement de Skinner, également appelé conditionnement opérant, ou encore apprentissage par l’essai et par l’erreur. Dans le conditionnement opérant, le comportement du chien a une conséquence. Il va donc répéter ou non ce comportement. Nous laissons donc le chien agir et nous récompensons ce que nous souhaitons garder. 

Exemple du conditionnement de Skinner : la souris placée dans «la boîte de Skinner» touche par hasard le levier qui fait tomber la nourriture. A force, la souris va d’elle même aller appuyer sur le levier pour faire tomber la nourriture. 

Exemple de conditionnement opérant sur un chien : le chien saute, la personne lui dit non en le regardant voir en le poussant, donc lui accorde de l’attention. Résultat : le chien sautera à nouveau

Conditionnement classique : 

A l’inverse,  dans le conditionnement classique, concept proposé par Pavlov, ce sont des événements extérieurs, qui au début ne veulent rien dire, qui prennent ensuite une signification. C’est une réaction non volontaire de la part du chien (souvent une réaction réflexe de l’organisme),  qui arrive à une conséquence. 

Exemple du conditionnement classique de Pavlov : avant de nourrir un chien, Pavlov faisait sonner une cloche. A force de répétitions, le chien salivait avant même de voir la nourriture, uniquement en entendant le son de la cloche.

Exemples de conditionnement classique sur un chien : le gardien prend la laisse, le chien l’aura associée à la promenade, il commencera donc à s’agiter et exprimer son désir de sortir. 

Quel conditionnement avec le clicker ? 

Avec le clicker, nous utiliserons le conditionnement classique au début, pour “charger le chien au clicker”, c’est-à-dire pour lui apprendre que “click” = “bonbon”, à l’instar de la cloche de Pavlov = nourriture. 

Pour les apprentissages suivants, nous utiliseront le conditionnement opérant, en cherchant à remplacer tous les comportements “gênants” par les comportements souhaités, ou en entraînant directement le chien au comportement souhaité. 

Reprenons l’exemple du chien qui a prit l’habitude de sauter parce qu’il sait qu’ainsi il va avoir de l’attention. Nous allons donc lui apprendre à s’asseoir, ou tout autre comportement préférable à celui de sauter. 

Avec un clicker ou plus généralement en éducation positive, il est donc nécessaire de penser différemment. Ce n’est plus se dire “comment faire pour que mon chien arrête de faire telle ou telle chose ?”, c’est se dire “comment faire pour que mon chien fasse ce que j’attends de lui ?”

chien clicker bénéfices
Un chien heureux de travailler : les avantages du clicker en éducation canine. Image par katja de Pixabay

Utiliser le clicker : 3 techniques différentes

Il existe 3 manières d’utiliser le clicker : 

  1. Le leurre : avec cette technique, nous “guidons” le chien avec une croquette, un jouet, ou n’importe quel autre “bonbon” qu’il apprécie, pour le faire se positionner comme souhaité. Le tout au moins 10 fois, dont 3 fois seulement avec le leurre dans la main, puis nous attendons de voir si le chien nous propose le comportement de lui même. Les plus : le chien apprend en douceur, a son rythme. Les moins : le chien ne réfléchit pas, en tout cas au départ.
  2. La capture spontanée : le chien nous propose un comportement que nous aimons, donc nous cliquons puis récompensons. Les plus : c’est une technique facile à utiliser, et le gardien peut se focaliser sur son chien et remarquer tous les bons comportements. Les moins : le chien risque de proposer toute la journée des comportements si les séances de clicker ne sont pas bien distinctes. 
  3. Le shaping : avec cette technique, nous devons détailler le comportement souhaité en «tranches», et récompenser chaque partie du comportement. Par exemple, lorsque l’on souhaite que le chien aille se coucher sur son panier, nous devrons cliquer lorsqu’il aura la tête tournée vers le panier, puis lors de son mouvement d’épaule en direction du panier, puis lors d’un pas, puis quand tout le corps se tournera vers le panier, puis quand son nez sentira le panier, puis lorsqu’il aura une patte dessus, etc… Nous avons parlé de cette technique dans l’exemple du rappel dans cet article. Les plus : le shaping est la technique la plus employée dans le clicker, elle permet au chien de réfléchir, prendre conscience de ses actes et donc de leurs conséquences. Il travaille à la fois son mental et son physique. Les moins : il ne faut pas proposer uniquement cette technique au chien, car elle est fatigante. Si les exercices sont trop compliqués le chien pourrait alors se dégoûter du clicker.

Nous parlons de “bonbons” pour le chien, mais quels sont-ils au juste ?

Les «bonbons» du chien c’est tout ce que le chien aime : croquettes, saucisse, fromage, autre nourriture, jeux, balle, caresses, ton de voix agréable, mimiques de la part de son gardien (n’oublions pas que le chien lit parfaitement nos micro-mouvements et sait en tout temps ce que nous ressentons, également par la production d’hormones de notre corps), ou simplement aller dehors, en voiture, jouer avec les copains, ou même courir après un écureuil ! 

Pour un cheval qui ne tient pas en place au moment de retirer son licol, son bonbon est d’être lâché avec les juments. Il sait qu’une fois le licol enlevé, il va pouvoir y aller, donc il s’impatiente et est intenable au moment de lui retirer ce licol. 

Pour un chien anxieux, ce peut être aussi de fuir quelque chose qui lui est désagréable, et de retourner dans sa zone de confort, dans sa zone de relâchement de la peur. 

Comme vous le voyez, les bonbons du chien sont très variés et parfois inattendus ! 

En travaillant avec un clicker, nous travaillons en renforcement positif. Ainsi, n’importe quel comportement associé avec un “bonbon” deviendra lui même un “bonbon” ! Par exemple, un “assis” pourra récompenser un “couché” si le assis a été appris en renforcement positif. 

chien clicker techniques
3 techniques d'utilisation du clicker, selon le chien et la situation. Image par Paweł Baumann de Pixabay

Efficacité et bénéfices du clicker sur le chien

ême L’éducation au clicker se base sur la motivation du chien à recevoir. Cette méthode d’éducation positive permet au chien de proposer de lui-même des comportements, et pour son gardien de renforcer n’importe quel comportement souhaité. Ainsi notre chien se dépense intellectuellement, ce qui fait partie de l’un de ses besoins fondamentaux. 

Grâce au clicker, nous pouvons renforcer à l’instant précis (car le clicker est très rapide) le comportement désiré. En effet, quatre dixièmes de seconde après que le chien ait fait un comportement est égal au temps maximum pour un renforcement. Vous comprendrez donc qu’il est très difficile d’être dans les temps, à chaque instant, avec une félicitation verbale uniquement. 

Autre avantage du clicker : le chien va se focaliser sur son gardien et non plus sur la nourriture. Une fois le comportement acquis, nous pourrons nous passer du clicker après avoir ajouté un ordre, et continuer de renforcer de façon aléatoire les bons comportements de notre loulouEn effet, au clicker, nous utilisons deux renforçateurs : la friandise qui est le renforçateur primaire, et le “clic” qui est le renforçateur secondaire

Le renforçateur secondaire (“clic”) devra donc toujours être suivi par un renforçateur primaire (“bonbon”) afin de devenir lui-même du positif. Vous comprendrez qu’il est donc très important que le renforçateur primaire soit très, très intéressant pour le chien : friandises très appétentes, jouets favoris du chien, caresses, félicitations verbales très enjouées, ou tout autre “bonbons du chien”. 

Parfois avec le clicker, il arrive de cliquer quelque chose que nous ne voulions pas. Nous sommes humains, donc faillibles ! Peut importe, si le clic a eu lieu, nous devons récompenser. Nous recommencerons l’exercice  en étant plus attentif. Il est donc important de bien s’entraîner à cliquer, même entre humains. 

savoir cliquer au bon moment son chien
Bien utiliser le clicker est important pour marquer l'évenement au bon moment. Image par danielle828 de Pixabay

Pour une bonne utilisation du clicker

Utiiser un clicker ne s’improvise pas. Si vous souhaitez utiliser ce petit boitier, cela demandera de l’entraînement, entre gardiens de chiens mais sans chien pour démarrer. 

Les fondamentaux du clicker : 

  1. Les 3 secondes : il est important de toujours compter 3 secondes au moins entre le clic et le bonbon. Ceci afin que le clic devienne le renforçateur principal. Sinon ce sera la croquette qui motivera le chien et non le «clic». Il est donc très très important de ne pas se précipiter. 
  2. Choisir un type de friandises très appétissant et très apprécié par le chien. 
  3. Connaissez bien les “bonbons de votre chien” pour pouvoir varier les récompenses. 
  4. Un clic = un “bonbon”. Même si vous vous trompez et cliquez au mauvais moment, donnez toujours le bonbon à votre chien. 
  5. Soyez concentrés, cliquez immédiatement le bon comportement. Un délai trop long (même une ou deux secondes) créera une incompréhension de la part du chien. 
  6. Faites des séances courtes de 10 à 15 minutes maximum. 10 minutes de clicker équivaut à 1 heure d’exercice physique. Préférez plusieurs séances courtes par jour qu’une séance longue et intense qui ne fera que dégoûter votre chien. Faire travailler le mental, c’est physique ! 
  7. Terminez toujours une séance de clicker par du positif : préférez des exercices simples pour démarrer et terminez la séance quand votre chien vous donne un comportement souhaité. 
  8. Dès que votre chien vous donne spontanément le comportement souhaité plusieurs fois de suite (2 ou 3 fois suffisent), vous pouvez cliquez plusieurs fois d’affilée et lui donner plein de “bonbons” différents : friandises, caresses, félicitations verbales enjouées, jouet, etc… 
  9. Ne parlez pas à votre chien durant une séance de clicker. Cela lui permet de réfléchir par lui-même, et à vous d’être plus concentré sur ses gestes même les plus infimes. 
  10. La commande verbale sera ajoutée à la fin, lorsque votre chien propose instinctivement et immédiatement le comportement souhaité. 
  11. Ne pas parler à son chien c’est aussi ne pas le gronder. Le clicker étant une méthode d’éducation positive, le principe reste le même : ignorer les mauvais comportements et récompenser TOUS les bons comportements
  12. Préparez la séance de clicker au préalable, en détaillant le comportement que vous souhaitez obtenir afin de savoir quelles actions de votre chien cliquer. 
  13. Privilégiez un seul exercice par séance de clicker afin de ne pas embrouiller votre chien. 
  14. La règle des 3D : Durée, Distance, Distractions, sont à intégrer rapidement mais progressivement.
  15. L’aléatoire : que ce soient les “bonbons du chien”, les lieux, les 3D, etc… Tout devra rapidement intervenir de façon aléatoire, afin de construire durablement le comportement souhaité.
  16. La généralisation : le comportement doit être entraîné tout d’abord au calme, puis dans des lieux de plus en plus variés avec de plus en plus de distractions, de façon à le consolider et à ce qu’il devienne automatique, comme un réflexe. 
En effet, l’apprentissage comprend 4 phases : 
  • Comportement acquis : lors de l’entraînement du chien, il acquiert un nouveau comportement. 

  • Comportement automatique : à force d’entraînement, et donc de répétitions, le chien comprend le nouveau comportement. 

  • Comportement généralisé : le chien parvient à réaliser ce nouveau comportement dans différentes situations. 

  • Comportement maintenu :  le chien conserve ce comportement à vie, son temps de réponse est immédiat, le comportement est « cimenté ». 

Une fois les réflexes bien acquis, il sera temps de passer à l’entraînement de votre chien, puis d’observer tranquillement tous les bénéfices du clicker sur votre compagnon canin. 😉 

chien clicker apprentissage
Apprendre le clicker passe aussi par un entraînement de l'humain. Image par Nadine Doerlé de Pixabay

Dans un prochain article nous apprendrons à nous entraîner nous-même au clicker, puis verrons quelques exercices à apprendre à son chien grâce à ce petit boîtier. 

Votre chien connait-il l’apprentissage au clicker ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dclickbnb.com, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

  1. Les directions en éducation canine : la gauche et la droite | D'ClickBnb

    […] Mode de fonctionnement du clicker,  […]

  2. Les 5 Sens Du Chien : des Outils de Communication | D'ClickBnb

    […] également pourquoi le son du clicker, toujours identique, est un parfait outil d’éducation positive. Puisque la qualité […]

  3. Comment Apprendre la Gauche et la Droite à son Chien | D'ClickBnb

    […] Mode de fonctionnement du clicker,  […]

  4. Comment Apprendre le Clicker à un Chien : 7 Étapes | D'ClickBnb

    […] l’article « Clicker training : bénéfices sur le chien et techniques d’utilisation », nous avons vu que Pavlov faisait sonner une cloche systématiquement avant de nourrir un chien. A […]

  5. Apprendre à Bien Utiliser le Clicker en Éduquant son Chien | D'ClickBnb

    […] Clicker training : bénéfices sur le chien et… […]

  6. Éduquer Son Chien : Usage Des 3D et Des Récompenses | D'ClickBnb

    […] Nous y revenons plus en détails dans l’article sur le fonctionnement du clicker et son utilisation.  […]

  7. Rampe de Voiture pour Chien : Comment l'Habituer à Monter Dessus | D'ClickBnb

    […] ce nouvel entraînement nous utiliserons le clicker et la règle des 3D (si vous n’avez pas lu ces articles, allez faire un tour sur les liens […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.